mercredi 4 juillet 2012

Dans la vie, il y a des cactus.

Bonjour à tous,

L'été est là et Paris a commencé à se vider au profit des festivals et des contrées plus - ou moins - ensoleillées. Nous n'avons pas encore eu de suites à nos démarches auprès d'Aurélie Filippetti, mais nous ne regrettons pas de l'avoir contactée dès les premiers jours qui ont suivis l’élection de Hollande, sans attendre les résultats des législatives. Elle a été élue, et c'est bien elle qui est désormais en charge des dossiers que nous voulons défendre.

Néanmoins, il faut être réaliste et admettre que nous n'obtiendrons probablement pas un rendez-vous avant septembre. Idem pour la Ville de Paris que nous avons contactée à nouveau il y a trois semaines avec une proposition de projet de lieu à Paris porté par un collectif de musiciens que nous avons constitué, Pierre de Bethmann, Fred Maurin et moi-même. Là non plus, nous n'attendons pas grand chose avant la rentrée. Aujourd'hui, c'est plutôt l'heure des chaises musicales dans les cabinets, et ce sera bientôt la trêve estivale.

Quant au groupe de travail, après une année d'effort et un rapport qui fera date avec de nombreuses propositions de chantiers à mener, la question de son avenir se pose aussi. Comment allons-nous continuer à exister et rester unis quand tant de forces concourent à nous diviser ? Le climat économique ne cesse de se dégrader et les discours les plus alarmistes se relayent de jours en jours pour décourager toute initiative en faveur de la culture. 

Au sein même du groupe de travail, les deux grandes fédérations que sont la Fsj (Fédération des Scènes de Jazz) et l'Afijma (Association des festivals innovants en jazz et musiques actuelles) connaissent de grandes restructurations. La première a rejoint la Fédurok et la deuxième est en train de s'ouvrir à de nouveaux lieux qui programment toute l'année. Autant de bouleversements qui impliquent des repositionnements et qui mobilisent les énergies. 

Pour autant, nous sommes nombreux à vouloir prolonger l'aventure afin de passer enfin de la parole aux actes. Par conséquent je vous donne rendez-vous à la rentrée (à moins que l'actualité exige que je la relaye ici avant) et vous souhaite à tous d'excellentes heures estivales gorgées de soleil, de bonnes musiques et de bons moments à partager avec ceux que vous aimez. 

Laurent.

PS : Excellente interview du contrebassiste Henri Texier sur le site Rue89 où il ne dit pas autre chose que ce que nous disons depuis un an. Que cela vienne de lui, ça fait plaisir quand même.